Qu'est ce que les pigments ?

Les pigments sont des substances se présentant généralement sous la forme de fines particules, pratiquement insolubles dans les milieux de suspension usuels, utilisées en raison de leurs propriétés optiques, protectrices ou décoratives.
Les charges confèrent à certaines peintures une structure, une résistance et des propriétés que les pigments seuls ne peuvent apporter.

Les pigments apportent aux peintures :

- La couleur : les liants, comme les diluants et les solvants, sont le plus souvent incolores, faiblement ambrés ou laiteux.

- L’opacité : ils masquent les surfaces sur lesquelles on les applique, propriété couramment appelée « le couvrant ».

- La protection :
Par leur opacité, ils s’opposent au passage des rayons ultraviolets de la lumière qui détériorent le film.
Par l’effet physico-chimique inhibiteur de certains composants (tels que le plomb, le zinc, le chrome), ils donnent cette qualité à la peinture antirouille.
Par la forme lamellaire de leurs molécules, certains pigments renforcent la résistance du feuil aux intempéries.
Par leur faculté de gonflement sous l’effet d’une chaleur intensive, certains pigments confèrent aux peintures ignifuges leurs propriétés.
La résistance : les pigments contribuent à la résistance mécanique du feuil aux agressions (lavages, abrasions) auxquelles il est soumis.
La microporosité : ils assurent au feuil son imperméabilité au ruissellement et, en même temps, sa perméabilité à la vapeur d’eau, propriété exigée des travaux en extérieur.

Les pigments se présentent le plus souvent sous forme de poudres. Leur incorporation dans la peinture et le mélange avec le liant sont réalisés au cours de diverses opérations, dont l’empâtage et surtout le broyage.


- De la finesse du broyage des pigments dépendent :

Le couvrant des peintures : lorsque les particules sont fines, les vides microscopiques restant entre elles et occupés par le liant transparent sont moins importants ;

Le brillant des films secs : un broyage fin permet un meilleur enrobage des particules et donne un film plus lisse, plus brillant.

Le prix : un broyage long, avec des machines plus sophistiquées, augmente les coûts.

En peinture on utilise actuellement trois sortes de pigments :

- Les oxydes métalliques, en majorité blancs.
- Les minéraux, terres et ocres.
- Les composés organiques et organométalliques.

Qu'est ce que les pigments ?

Les pigments sont des substances se présentant généralement sous la forme de fines particules, pratiquement insolubles dans les milieux de suspension usuels, utilisées en raison de leurs propriétés optiques, protectrices ou décoratives.
Les charges confèrent à certaines peintures une structure, une résistance et des propriétés que les pigments seuls ne peuvent apporter.

Les pigments apportent aux peintures :

- La couleur : les liants, comme les diluants et les solvants, sont le plus souvent incolores, faiblement ambrés ou laiteux.

- L’opacité : ils masquent les surfaces sur lesquelles on les applique, propriété couramment appelée « le couvrant ».

- La protection :
Par leur opacité, ils s’opposent au passage des rayons ultraviolets de la lumière qui détériorent le film.
Par l’effet physico-chimique inhibiteur de certains composants (tels que le plomb, le zinc, le chrome), ils donnent cette qualité à la peinture antirouille.
Par la forme lamellaire de leurs molécules, certains pigments renforcent la résistance du feuil aux intempéries.
Par leur faculté de gonflement sous l’effet d’une chaleur intensive, certains pigments confèrent aux peintures ignifuges leurs propriétés.
La résistance : les pigments contribuent à la résistance mécanique du feuil aux agressions (lavages, abrasions) auxquelles il est soumis.
La microporosité : ils assurent au feuil son imperméabilité au ruissellement et, en même temps, sa perméabilité à la vapeur d’eau, propriété exigée des travaux en extérieur.

Les pigments se présentent le plus souvent sous forme de poudres. Leur incorporation dans la peinture et le mélange avec le liant sont réalisés au cours de diverses opérations, dont l’empâtage et surtout le broyage.


- De la finesse du broyage des pigments dépendent :

Le couvrant des peintures : lorsque les particules sont fines, les vides microscopiques restant entre elles et occupés par le liant transparent sont moins importants ;

Le brillant des films secs : un broyage fin permet un meilleur enrobage des particules et donne un film plus lisse, plus brillant.

Le prix : un broyage long, avec des machines plus sophistiquées, augmente les coûts.

En peinture on utilise actuellement trois sortes de pigments :

- Les oxydes métalliques, en majorité blancs.
- Les minéraux, terres et ocres.
- Les composés organiques et organométalliques.

 

Demande de rappel

Veuillez confirmer que vous n'êtes pas un automate en cochant la case suivante
Ne plus afficher