Définition du mot : Diluant

Le rôle des diluants et de faciliter l’emploi des peintures. L’élaboration d’une peinture tient compte de son mode d’application. Sa viscosité, réglée par le fabricant, est calculé en fonction du résultat recherché (film tendu ou poché, pouvoir garnissant) et de son mode d’application (brosse, rouleau, pistolet). Mais l’état des subjectiles sur lesquels travail le peintre, leur porosité, les conditions atmosphériques et thermiques l’amènent souvent à modifier cette viscosité. Le diluant permet ces mises au point.
Les diluants -et plus rarement les solvants- sont aussi employés pour le nettoyage du matériel d’application et des projections accidentelles du produit.
Les produits de dilution disparaissent totalement par évaporation lors de la formation du film.
Les diluants que l’on retrouve sont :
L’eau (disponibilité, coût modéré, séchage rapide, absence de toxicité, absence d’odeur, ininflammabilité, facilité de nettoyage du matériel)
- Le white spirit (diluant organique c’est le plus utilisé : il cause peu d’allergie par contact avec la peau, difficilement inflammable à température ambiante. Diluant des peintures aux liants alkydes-glycérophtaliques et Pliolite).
- Essence de térébenthine (diluant privilégié des glacis à base d’huile de lin pour les décors bois et marbres pour les patines).
- Alcool éthylique (diluant des vernis gommes laques).

Définition du mot : Diluant

Le rôle des diluants et de faciliter l’emploi des peintures. L’élaboration d’une peinture tient compte de son mode d’application. Sa viscosité, réglée par le fabricant, est calculé en fonction du résultat recherché (film tendu ou poché, pouvoir garnissant) et de son mode d’application (brosse, rouleau, pistolet). Mais l’état des subjectiles sur lesquels travail le peintre, leur porosité, les conditions atmosphériques et thermiques l’amènent souvent à modifier cette viscosité. Le diluant permet ces mises au point.
Les diluants -et plus rarement les solvants- sont aussi employés pour le nettoyage du matériel d’application et des projections accidentelles du produit.
Les produits de dilution disparaissent totalement par évaporation lors de la formation du film.
Les diluants que l’on retrouve sont :
L’eau (disponibilité, coût modéré, séchage rapide, absence de toxicité, absence d’odeur, ininflammabilité, facilité de nettoyage du matériel)
- Le white spirit (diluant organique c’est le plus utilisé : il cause peu d’allergie par contact avec la peau, difficilement inflammable à température ambiante. Diluant des peintures aux liants alkydes-glycérophtaliques et Pliolite).
- Essence de térébenthine (diluant privilégié des glacis à base d’huile de lin pour les décors bois et marbres pour les patines).
- Alcool éthylique (diluant des vernis gommes laques).

 

Demande de rappel

Veuillez confirmer que vous n'êtes pas un automate en cochant la case suivante
Ne plus afficher