Comment choisir mes couleurs de peinture ?

Aujourd’hui l’on utilise de plus en plus la peinture à des fins thérapeutiques et psychologiques. C’est une méthode qui consiste à guérir les malades par les couleurs. Diverses études ont montré que chaque couleur correspond à une longueur d’onde, un rythme et une vitesse spécifique. Les couleurs ont un effet sur nos émotions et notre humeur.
Elles ont une influence psychique, physique et émotionnelle sur notre organisme, mais généralement nous n’en sommes pas conscients.
Ces influences amènent les personnes malades à l’auto-guérison sans quelconque médicament. Certaines études ont montré que les couleurs peuvent guérir presque tous les types de problèmes qu’il soit mental, moral ou encore physique.
Selon le degré de chaleur que la couleur symbolise, on lui octroie des propriétés curatives différentes. La couleur peut déclencher la fabrication d’hormones nécessaire au bon fonctionnement du corps humain.
Les couleurs agissent sur notre comportement. On admet que le vert détend, le orange donne de la tonicité, le rouge est excitant etc. On peut ressentir la sensation de froid ou de chaud devant une couleur.

Dans la suite nous allons tenter d’expliquer les effets des principales couleurs :

Les effets de la couleur bleue

Cette couleur a des vertus relaxantes. Elle favorise la détente qu’elle soit mentale ou physique. En sa présence on a un sentiment de confiance et sécurité. Du point de vue « thérapeutique », elle aide en cas d'asthme, d'excès de poids, de cellulite et aide à soulager la douleur.
Le bleu foncé est idéal pour repeindre une chambre car il favorise le sommeil mais à éviter si on compte y vivre le jour car son aspect peu stimulant pourrait nuire à l’enthousiasme de la personne.
En revanche le bleu pâle inspire la créativité. Il est très agréable de peindre les murs de son bureau (ou endroit où l’on travaille) de cette couleur.
En fonction de ce que l’on désire, les différentes teintes de bleu peuvent amener une atmosphère reposantes ou encore inspirante.

Les effets de la couleur Rouge

L’aspect chaud de cette couleur de ce qui est thérapeutique, stimule le foie et améliore la circulation sanguine. Elle aide en cas de bronchite, d'impuissance et rhumatisme. Psychiquement parlant elle influe beaucoup sur nos émotions, elle stimule l'esprit pour des épreuves à court terme.
On associe le rouge au dynamisme car il donne de l’énergie.
Il faut bien choisir les rouges car par exemple le rouge VIF va exciter et peut même irriter voir même provoquer la colère.
Les rouges sobres comme le rouge argile amène un aspect chaleureux, sensuel et amical.
Les effets stimulants du rouge le prédestinent pour les pièces dans lesquelles le mouvement et l'activité sont élevés, telles que le hall d'entrée, les escaliers, la salle d'exercice physique et la cuisine.
Pour bénéficier des vertus de la couleur rouge il n’est toutefois pas nécessaire de peindre le mur en entier.

Les effets de la couleur Verte

Le vert est une couleur qui détend et réconforte. Elle symbolise la vie, la croissance et l’harmonie.
Son action physique est de reposer et fortifier la vue. De plus elle diminue la tension sanguine et soulage les ulcères.
Le vert favorise une respiration lente et profonde.
Psychiquement elle soulage l’insomnie, calme la nervosité et la colère.
Quand on pense au vert, cela permet de s’évader et de penser aux forêts, aux arbres et à l’herbe. Cela permet de nous rapprocher de cet environnement.

En peinture, certaines nuances de vert sont stimulantes comme le vert lime (citron) et le vert pomme, d’autres sont rafraîchissantes comme le vert menthe. Elles créent une ambiance particulièrement légère contrairement aux teintes plus sombres qui elles, amènent une sensation de calme dans le décor.
La couleur verte convient à tous types de pièces car elle apporte un peu de nature à l’intérieur de nos maisons. On repeint souvent les murs des salles opératoires des hôpitaux en vert.

Les effets de la couleur Jaune

Le jaune a la particularité de stimuler et rendre joyeux du fait que c’est une couleur chaude et lumineuse. En effet elle donne de l’énergie au système digestif et du tonus aux muscles.
On associe souvent cette couleur à celle de l’intellect car le jaune augmente la concentration, le jugement, la mémoire et la prise de décision.
C’est une couleur qui favorise l’assimilation de nouvelles idées et a des vertus anti-fatigue mentale et mélancolique.
Le Jaune est idéal dans les pièces vouées aux travaux intellectuels ou aux travaux de rédactions.
Cependant il est important de combiner avec une autre couleur car il aurait un effet trop stimulant pour le système nerveux seul dans la pièce.

Les effets de la couleur Orange

Du point de vue physiologique, l’orange est une couleur anti-fatigue, elle stimule le système respiratoire et aide à la fixation du calcium. De plus elle favorise le renforcement immunitaire et la digestion.
L’orange est une couleur joyeuse elle libère les émotions, favorise l’estime de soi et la capacité de pardonner. Elle aide à la bonne relation corps esprit, augmente l’optimisme et combat la dépression.
Les teintes les plus pâles aident à rétablir l’énergie nerveuse.
Cette couleur combine les propriétés stimulantes du jaune et du rouge et s’applique dans tous les types de pièces à vivre. Cependant si le orange parait trop vif pour certains on peut passer à des teintes plus pâles du style pêche tout en gardant les mêmes propriétés.


Les effets de la couleur Violette

Le violet est connu pour ses effets antiseptiques. On l’utilise souvent pour les personnes souffrant de peurs et d’obsessions car il a des effets apaisants et calmants.
Selon les psychologues cette couleur aide à l’équilibre de l’esprit. Il favorise la spiritualité, la créativité et la sensibilité. De plus selon les chroma-thérapeutes il peut agir pour guérir les sciatiques, les épilepsies, les crampes et les anémies. Psychiquement il diminue l'angoisse, la phobie et la peur.
En peinture, on emploie le violet pour accentuer la personnalité créatrice du propriétaire. Cette couleur se retrouve souvent dans les ateliers d’artistes mais elle convient aux lieux destinés à la méditation.

Les effets de la couleur Noire

Le noir procure une sensation de protection et de réconfort.
Il peu, quand il est utilisé avec modération être inspirant et met en valeur les effets des autres couleurs. Mais il est conseiller de ne pas faire une utilisation abusive du noir auquel cas il serait difficile de vivre dans un tel environnement quotidiennement. Peindre les murs et plafond en noir fait paraître la pièce beaucoup plus petite et donne une sensation d’étouffement.

Autres effets de la couleur

Dans une pièce ou un local, les surfaces à peindre ou à recouvrir n’ont pas le même rôle dans la création d’une ambiance. La recherche de l’harmonie doit tenir compte non seulement des plafonds, des murs et des sols, mais aussi des éléments existants dont les couleurs ne peuvent pas être modifiées : sols, tapis, rideaux, mobilier.

Plafonds : Les plafonds des appartements, des bureaux, des salles de réunion sont des surfaces libres de tout élément. La lumière peut s’y refléter au maximum ; c’est pourquoi ils sont traités en blanc ou en teintes claires.
Le plafond traité en teinte sombre atténue l’impression de trop grande hauteur d’une pièce.
Dans les centres commerciaux, les boutiques, les salles de spectacles, les plafonds sont souvent traités en noir ou en couleur très sombre pour dissimuler les gaines des divers fluides qui les parcourent : les ombres et modelés se perdent dans le ton sombre.

Murs : Lorsqu’on rentre dans un local, le regard se porte d’abord sur les murs. Le contre-jour ne permet pas d’identifier les couleurs sur la paroi où se trouvent les fenêtres. Il est préférable de traiter cette paroi, ainsi que les fenêtres, en teintes claires, voire en blanc pour augmenter la luminosité du local.
Ce sont les autres murs qui composent l’ambiance de la pièce. C’est sur eux que le peintre doit faire preuve d’imagination et de créativité. Ils sont le lieu du décor et de l’application de l’harmonie recherchée.
L’emplacement des couleurs a son importance : les surfaces horizontales apaisent, les verticales dynamisent. En les traitants sous forme de bandes, de filets d’une couleur différente de celle du fond, il est possible d’accentuer cette dynamique.

Portes et boiseries : Leur surface relative dans un local peut constituer un élément déterminant du décor envisagé. Les boiseries, situées sur le même plan que les murs, peuvent être distinguées par une couleur différente ou en soulignant leur mouluration.
Dans un local où les portes, lambris, fenêtres occupent une surface importante par rapport aux murs, le traitement des boiseries dans une teinte très différente des murs peut donner l’impression de discordance et nuire à une ambiance de repos ou de calme.


Sols : Les sols sont les surfaces les plus encombrées mais leur effet réverbérant sur les autres surfaces est important. Il faut en tenir compte lors des travaux, d’autant que le revêtement final n’est pas encore en place ou qu’il est masqué par les bâches de protection.

Couleurs conventionnelles
Il arrive que le peintre et le client se trouvent en face de contraintes qui limitent leur choix. Le travail du peintre consiste à proposer à son client une palette de couleurs qui respectera l’harmonie générale des lieux.
Dans le cas des travaux effectués dans le périmètre d’un monument historique ou dans le monument lui-même, dans certaines rues situées dans les sites protégés, les couleurs sont imposées par les autorités compétentes. Les plans d’occupation des sols ou les PLU prévoient souvent des gammes de couleurs pour les façades, pour respecter l’habitat traditionnel ou pour conserver son unité à un ensemble.
Pour les conduits de fluides, il existe des codes préétablis de teintes conventionnelles dans les normes Afnor NF P 08-002 et NF P 08-100.
Il existe un ensemble de codifications comportant des couleurs spécifiques qui ont une spécification conventionnelle : le rouge est associé au danger et à tout ce qui concerne l’incendie ; des bandes jaunes et noires alternées signalent, dans les usines et ateliers, une pièce en mouvement, un risque ; des bandes rouges et blanches indiquent une limite à ne pas franchir. Le peintre doit éviter de brouiller ces messages lorsqu’il peint une surface. Son travail consiste à mettre en valeur la signalétique ; celle-ci se voit mieux sur une surface unie. Il faut éviter de mettre une couleur vive sur une surface claire, ce qui risque d’attirer l’attention au détriment d’une signalisation voisine.
La couleur est souvent utilisée pour identifier ou caractériser un espace (étages de parking de couleurs différentes, aires de stockage ou de stationnement) ou un itinéraire (circuit à suivre dans un hôpital, parcours incitatif dans un grand magasin).
Dans un immeuble de bureaux ou un établissement scolaire, il est courant de distinguer les portes des différents locaux.

Comment choisir mes couleurs de peinture ?

Aujourd’hui l’on utilise de plus en plus la peinture à des fins thérapeutiques et psychologiques. C’est une méthode qui consiste à guérir les malades par les couleurs. Diverses études ont montré que chaque couleur correspond à une longueur d’onde, un rythme et une vitesse spécifique. Les couleurs ont un effet sur nos émotions et notre humeur.
Elles ont une influence psychique, physique et émotionnelle sur notre organisme, mais généralement nous n’en sommes pas conscients.
Ces influences amènent les personnes malades à l’auto-guérison sans quelconque médicament. Certaines études ont montré que les couleurs peuvent guérir presque tous les types de problèmes qu’il soit mental, moral ou encore physique.
Selon le degré de chaleur que la couleur symbolise, on lui octroie des propriétés curatives différentes. La couleur peut déclencher la fabrication d’hormones nécessaire au bon fonctionnement du corps humain.
Les couleurs agissent sur notre comportement. On admet que le vert détend, le orange donne de la tonicité, le rouge est excitant etc. On peut ressentir la sensation de froid ou de chaud devant une couleur.

Dans la suite nous allons tenter d’expliquer les effets des principales couleurs :

Les effets de la couleur bleue

Cette couleur a des vertus relaxantes. Elle favorise la détente qu’elle soit mentale ou physique. En sa présence on a un sentiment de confiance et sécurité. Du point de vue « thérapeutique », elle aide en cas d'asthme, d'excès de poids, de cellulite et aide à soulager la douleur.
Le bleu foncé est idéal pour repeindre une chambre car il favorise le sommeil mais à éviter si on compte y vivre le jour car son aspect peu stimulant pourrait nuire à l’enthousiasme de la personne.
En revanche le bleu pâle inspire la créativité. Il est très agréable de peindre les murs de son bureau (ou endroit où l’on travaille) de cette couleur.
En fonction de ce que l’on désire, les différentes teintes de bleu peuvent amener une atmosphère reposantes ou encore inspirante.

Les effets de la couleur Rouge

L’aspect chaud de cette couleur de ce qui est thérapeutique, stimule le foie et améliore la circulation sanguine. Elle aide en cas de bronchite, d'impuissance et rhumatisme. Psychiquement parlant elle influe beaucoup sur nos émotions, elle stimule l'esprit pour des épreuves à court terme.
On associe le rouge au dynamisme car il donne de l’énergie.
Il faut bien choisir les rouges car par exemple le rouge VIF va exciter et peut même irriter voir même provoquer la colère.
Les rouges sobres comme le rouge argile amène un aspect chaleureux, sensuel et amical.
Les effets stimulants du rouge le prédestinent pour les pièces dans lesquelles le mouvement et l'activité sont élevés, telles que le hall d'entrée, les escaliers, la salle d'exercice physique et la cuisine.
Pour bénéficier des vertus de la couleur rouge il n’est toutefois pas nécessaire de peindre le mur en entier.

Les effets de la couleur Verte

Le vert est une couleur qui détend et réconforte. Elle symbolise la vie, la croissance et l’harmonie.
Son action physique est de reposer et fortifier la vue. De plus elle diminue la tension sanguine et soulage les ulcères.
Le vert favorise une respiration lente et profonde.
Psychiquement elle soulage l’insomnie, calme la nervosité et la colère.
Quand on pense au vert, cela permet de s’évader et de penser aux forêts, aux arbres et à l’herbe. Cela permet de nous rapprocher de cet environnement.

En peinture, certaines nuances de vert sont stimulantes comme le vert lime (citron) et le vert pomme, d’autres sont rafraîchissantes comme le vert menthe. Elles créent une ambiance particulièrement légère contrairement aux teintes plus sombres qui elles, amènent une sensation de calme dans le décor.
La couleur verte convient à tous types de pièces car elle apporte un peu de nature à l’intérieur de nos maisons. On repeint souvent les murs des salles opératoires des hôpitaux en vert.

Les effets de la couleur Jaune

Le jaune a la particularité de stimuler et rendre joyeux du fait que c’est une couleur chaude et lumineuse. En effet elle donne de l’énergie au système digestif et du tonus aux muscles.
On associe souvent cette couleur à celle de l’intellect car le jaune augmente la concentration, le jugement, la mémoire et la prise de décision.
C’est une couleur qui favorise l’assimilation de nouvelles idées et a des vertus anti-fatigue mentale et mélancolique.
Le Jaune est idéal dans les pièces vouées aux travaux intellectuels ou aux travaux de rédactions.
Cependant il est important de combiner avec une autre couleur car il aurait un effet trop stimulant pour le système nerveux seul dans la pièce.

Les effets de la couleur Orange

Du point de vue physiologique, l’orange est une couleur anti-fatigue, elle stimule le système respiratoire et aide à la fixation du calcium. De plus elle favorise le renforcement immunitaire et la digestion.
L’orange est une couleur joyeuse elle libère les émotions, favorise l’estime de soi et la capacité de pardonner. Elle aide à la bonne relation corps esprit, augmente l’optimisme et combat la dépression.
Les teintes les plus pâles aident à rétablir l’énergie nerveuse.
Cette couleur combine les propriétés stimulantes du jaune et du rouge et s’applique dans tous les types de pièces à vivre. Cependant si le orange parait trop vif pour certains on peut passer à des teintes plus pâles du style pêche tout en gardant les mêmes propriétés.


Les effets de la couleur Violette

Le violet est connu pour ses effets antiseptiques. On l’utilise souvent pour les personnes souffrant de peurs et d’obsessions car il a des effets apaisants et calmants.
Selon les psychologues cette couleur aide à l’équilibre de l’esprit. Il favorise la spiritualité, la créativité et la sensibilité. De plus selon les chroma-thérapeutes il peut agir pour guérir les sciatiques, les épilepsies, les crampes et les anémies. Psychiquement il diminue l'angoisse, la phobie et la peur.
En peinture, on emploie le violet pour accentuer la personnalité créatrice du propriétaire. Cette couleur se retrouve souvent dans les ateliers d’artistes mais elle convient aux lieux destinés à la méditation.

Les effets de la couleur Noire

Le noir procure une sensation de protection et de réconfort.
Il peu, quand il est utilisé avec modération être inspirant et met en valeur les effets des autres couleurs. Mais il est conseiller de ne pas faire une utilisation abusive du noir auquel cas il serait difficile de vivre dans un tel environnement quotidiennement. Peindre les murs et plafond en noir fait paraître la pièce beaucoup plus petite et donne une sensation d’étouffement.

Autres effets de la couleur

Dans une pièce ou un local, les surfaces à peindre ou à recouvrir n’ont pas le même rôle dans la création d’une ambiance. La recherche de l’harmonie doit tenir compte non seulement des plafonds, des murs et des sols, mais aussi des éléments existants dont les couleurs ne peuvent pas être modifiées : sols, tapis, rideaux, mobilier.

Plafonds : Les plafonds des appartements, des bureaux, des salles de réunion sont des surfaces libres de tout élément. La lumière peut s’y refléter au maximum ; c’est pourquoi ils sont traités en blanc ou en teintes claires.
Le plafond traité en teinte sombre atténue l’impression de trop grande hauteur d’une pièce.
Dans les centres commerciaux, les boutiques, les salles de spectacles, les plafonds sont souvent traités en noir ou en couleur très sombre pour dissimuler les gaines des divers fluides qui les parcourent : les ombres et modelés se perdent dans le ton sombre.

Murs : Lorsqu’on rentre dans un local, le regard se porte d’abord sur les murs. Le contre-jour ne permet pas d’identifier les couleurs sur la paroi où se trouvent les fenêtres. Il est préférable de traiter cette paroi, ainsi que les fenêtres, en teintes claires, voire en blanc pour augmenter la luminosité du local.
Ce sont les autres murs qui composent l’ambiance de la pièce. C’est sur eux que le peintre doit faire preuve d’imagination et de créativité. Ils sont le lieu du décor et de l’application de l’harmonie recherchée.
L’emplacement des couleurs a son importance : les surfaces horizontales apaisent, les verticales dynamisent. En les traitants sous forme de bandes, de filets d’une couleur différente de celle du fond, il est possible d’accentuer cette dynamique.

Portes et boiseries : Leur surface relative dans un local peut constituer un élément déterminant du décor envisagé. Les boiseries, situées sur le même plan que les murs, peuvent être distinguées par une couleur différente ou en soulignant leur mouluration.
Dans un local où les portes, lambris, fenêtres occupent une surface importante par rapport aux murs, le traitement des boiseries dans une teinte très différente des murs peut donner l’impression de discordance et nuire à une ambiance de repos ou de calme.


Sols : Les sols sont les surfaces les plus encombrées mais leur effet réverbérant sur les autres surfaces est important. Il faut en tenir compte lors des travaux, d’autant que le revêtement final n’est pas encore en place ou qu’il est masqué par les bâches de protection.

Couleurs conventionnelles
Il arrive que le peintre et le client se trouvent en face de contraintes qui limitent leur choix. Le travail du peintre consiste à proposer à son client une palette de couleurs qui respectera l’harmonie générale des lieux.
Dans le cas des travaux effectués dans le périmètre d’un monument historique ou dans le monument lui-même, dans certaines rues situées dans les sites protégés, les couleurs sont imposées par les autorités compétentes. Les plans d’occupation des sols ou les PLU prévoient souvent des gammes de couleurs pour les façades, pour respecter l’habitat traditionnel ou pour conserver son unité à un ensemble.
Pour les conduits de fluides, il existe des codes préétablis de teintes conventionnelles dans les normes Afnor NF P 08-002 et NF P 08-100.
Il existe un ensemble de codifications comportant des couleurs spécifiques qui ont une spécification conventionnelle : le rouge est associé au danger et à tout ce qui concerne l’incendie ; des bandes jaunes et noires alternées signalent, dans les usines et ateliers, une pièce en mouvement, un risque ; des bandes rouges et blanches indiquent une limite à ne pas franchir. Le peintre doit éviter de brouiller ces messages lorsqu’il peint une surface. Son travail consiste à mettre en valeur la signalétique ; celle-ci se voit mieux sur une surface unie. Il faut éviter de mettre une couleur vive sur une surface claire, ce qui risque d’attirer l’attention au détriment d’une signalisation voisine.
La couleur est souvent utilisée pour identifier ou caractériser un espace (étages de parking de couleurs différentes, aires de stockage ou de stationnement) ou un itinéraire (circuit à suivre dans un hôpital, parcours incitatif dans un grand magasin).
Dans un immeuble de bureaux ou un établissement scolaire, il est courant de distinguer les portes des différents locaux.

 

Demande de rappel

Veuillez confirmer que vous n'êtes pas un automate en cochant la case suivante
Ne plus afficher